alyah de France et pays francophones en Israel

 

Montfort 

CHATEAU DE MONTFORT

 

FRANCOGALIL LE PREMIER SITE POUR LES FRANCOPHONES DU NORD D'ISRAEL, CREE EN 2007

 

Faîtes-nous part de vos remarques,  suggestions et propositions de participation dans les commentaires en fin d'article. Vous pouvez aussi nous joindre par la rubrique CONTACT . Vous pouvez participer en envoyant des articles sur votre alyah ou sur tout sujet.Le BLOG permet  de suivre l'actualité locale, la sortie des derniers spectacles etc... en temps réel. Vous y avez  accès directement, en descendant au bas de la page.PETITES ANNONCESConsultez la rubrique, postez vos annonces.NEWSLETTERL'abonnement à la newsletter vous permet de recevoir directement sur votre adresse E-mail les derniers articles du blog et les nouveautés du site. Jetez un coup d'oeil sur l' ALBUM DE PHOTOS,    il contient souvent des vues nouvelles. 

 

CALENDRIER : 

calendrier des fêtes et événements  : Dimanche 24 juillet :jeûne du 17 Tamouz, dimanche 14 août, jeûne de Tesha Beav, vendredi 19 août, fête des amoureux.

Blog francophones de Galilee

Archeologie : Une bande dessinee en mosaique à Houkok

Hokok elephantsHokok israel mosaics adapt 1190 1 

 

L'Autorité des Antiquités en Israël, en association avec l’Université de Caroline du Nord aux USA, et sous la direction de l’archéologue américaine Jodi Magness mènent depuis 5 ans une campagne de fouille en été sur le site de la synagogue antique de Houkok en basse Galilée, non loin du lac de Tibériade. Près de l'actuel kibboutz de Houkok, se trouvait un village qui était prospère à l'époque byzantine. Après la destruction du second Temple, des juifs avaient quitté la Judée pour la Galilée où on trouve nombre de synagogues antiques. Celle-ci est datée du Veme siècle de notre ère. 

Ce qui fait la particularité des ruines de cette synagogue, ce sont les nombreux morceaux de mosaïque découverts à chaque fouille, et qui recouvraient le sol de l'édifice. On trouve ainsi des scènes de la Bible : Samson et des renards, Samson entre les deux colonnes du palais de Gaza, et plus récemment, la traversée de la mer Rouge, où l'on voit -image ci-dessus- un poisson mangeant un soldat égyptien. Une scène de l'Arche de Noé vient d’être aussi trouvée récemment.

Ce qui est encore plus rare, un morceau de mosaïque montre des personnages et des éléphants, et l’archéologue Jodi Magness pense qu'il s'agit d'une représentation d'Alexandre le Conquérant et de ses éléphants, lors de sa rencontre avec le Grand prêtre. Voir ci-dessus le dessin de l’elephant. Or cette anecdote ne figure pas dans la Bible, mais est racontée dans la tradition juive.

Autres morceaux de mosaïque :

Hokok alexandreHokk fresque 

Cette richesse picturale est exceptionnelle dans les synagogues et peut se comparer aux fresques trouvées a Doura Europos en Syrie.

Hokok homme et cheval 

 

Il y a 10 ans : la deuxième guerre du Liban

Il y a dix ans, le 12 juillet 2006, commençait ce qu'on appellera plus tard la deuxième guerre du Liban, et elle durera 34 jours, jusqu'au 14 août. Elle coûtera la vie a 119 soldats et 44 civils, et 4000 roquettes seront tirées par le Hezbollah sur le nord d’Israël. Commencée par l’enlèvement de deux soldats israéliens, vue au départ comme une action de courte durée en Israël, elle dégénère vite avec le bombardement par la milice chiite du Hezbollah, alliée de l'Iran, de villes israéliennes dans le nord du pays. Des civils partent vers le sud, les autres se terrent dans les abris. Le Hamas, admiratif, imitera plus tard dans la bande de Gaza en lançant des roquettes sur les localités juives autour de la bande de Gaza.

La tactique de l’armée est dans un premier temps, de bombarder intensivement les positions du Hezbollah, puis l’armée optera pour une action terrestre qui comportera des moments difficiles. Sous la pression internationale, la guerre se termine par un cessez le feu et la déclaration 1701, qui stipule que le Hezbollah n'introduira pas d'armes au sud Liban. Depuis, le Hezbollah s'est massivement réarmé, mais est heureusement occupé en Syrie pour l'instant.

Les corps des deux soldats enlevés seront restitués en 2008, dans le cadre d'un échange.

Les responsables militaires et civils : premier ministre, chef d’état-major, ministre de la défense sortent décriés de cette guerre.

Pour les commémorations du dixième anniversaire, les médias reviennent sur cette guerre, les leçons qu'on peut en tirer, et si ces leçons ont été appliquées. Ce que le public a gardé en mémoire, c'est l’impréparation de l’armée, que ce soit le manque de renseignements sur les forces du Hezbollah, ou le manque de matériel des réservistes, ou les clashs dans la chaîne de commandement, ainsi que  la communication excessive aux médias des mouvements de l’armée.

Les médias reviennent aussi sur les résultats : positifs ou négatifs ? Positifs selon les uns, qui disent que la frontière avec le Liban n'a jamais été aussi calme, négatifs selon les autres, qui affirment que le Hezbollah s'est renforcé après sa prétendue "victoire". Ce n’était pas une victoire, mais le fait qu'une milice comme le Hezbollah ait pu tenir tête un mois à une armée comme l’armée israélienne, a été vu comme une victoire dans le monde arabe.

Y aura-t-il une troisième guerre du Liban ? Et a quoi ressemblera-t-elle ? Pour cela un article de I24 apporte quelques indices,à prendre avec précaution, quand on connait la propension des 'experts" a se tromper.

Karine Alia, Miss Israël 2016

Karine alia 

Karine Alia

Il y a un mois, le 6 juin, Miss Israël 2016 a été élue, par un jury présidée par la directrice du magazine féminin "haisha" (la femme).

Cette fois-ci c'est une jeune habitante d'une ville de la périphérie, de Kiryat Gat, dans le Néguev qui a été choisie.

Karine Alia a 18 ans, étudie au lycée en section artistique, et rêve de devenir actrice.

 

Karine va représenter Israël dans le concours pour Miss Monde, tandis que sa dauphine, Yam  Kaspers Anshel représentera Israël pour l’élection de Miss Univers. Yam est différente de Karine Alia : âgée de 18 ans et demi elle est aussi au lycée, mais en dehors de ces points communs leurs parcours divergent : Yam habite Herzlia, une ville près de Tel-Aviv dont les habitants ont un niveau socio-économique plus élevé, elle a la passion de la mer depuis son enfance. L'une est brune et l'autre blonde.

Quoi que l'on pense de ce genre de concours, toujours critiqué, félicitation à toutes les deux, bonne chance !

Tibériade : Réunion de francophones

Info en bref...Info en bref...Info en bref...Info en bref...Info en bref...Info en bref...

Dimanche 10 juillet à 11:15,

Réunion extraordinaire à Tibériade, rue Yohanan ben Zakaï 6.
Hélène Mazouz vous invite, aide parlementaire de Nurit Koren,
présidente du lobby des Français à la Knesset.
Venez nombreux, c’est l’occasion de faire entendre la voix des Français du Nord.

Contact Moshe Baudouin 052-8769742

Oulpans -kibboutz pour l’année 2016-2017

Quelques infos en bref pour les personnes qui cherchent à apprendre l’hébreu en Israël.

Oulpan

Les kibboutzim organisent traditionnellement des oulpans (cours d’hébreu).

Pour le deuxième semestre 2016 et 2017, les kibboutzim qui ouvrent des oulpans sont les suivants :

Tsouba, Michmar haemek, Naan, Yaggout, Sde Eliyahou (kibboutz religieux), Maagan Mikhael, Mishmar Hasharon (oulpan court), Ein Hashofet, Ramat Yohanan.

La durée est généralement de 5 mois, sauf certains kibboutzs qui offrent une formation courte d’été d'un mois.

Plus de renseignements ici ou en francais ici

 

 

 

Quoi de neuf sur l'aliyah ?

Israel alya integration olim  

Sources ; CCLJ (centre communautaire laic juif de Belgique),département israélien de statistiques, et journal Maariv.

Qu'en est-il de l’alya (immigration en Israël) pour l'année 2016 ? Bien sûr, les chiffres ne sont pas encore parus officiellement,car l'année n'est pas terminée. Mais selon le journal Maariv, les premiers résultats pour le début de l’année 2016 montrent une baisse générale de l'alya. Et quand on examine alya par pays, on s’aperçoit que les pays qui en 2015 avaient envoyé le plus d'immigrants, c'est-à-dire l'Ukraine et la France, connaissent eux aussi un ralentissement de l’alya. Alors que 8000 personnes sont venues de France en 2015, selon les prévisions, il n'en viendrait que 6000 cette année. C'est une baisse, mais c'est néanmoins le double que ce qui se passait les années d'avant 2015, où on comptait environ 3000 olim-immigrants de France chaque année en moyenne. Même constat pour l'Ukraine. Pourtant le ministère de l'immigration avait tablé sur une augmentation avec 10 000 immigrants de France en 2016, et des crédits avaient été alloués pour intégrer cette immigration.

Les différents acteurs concernés : Agence juive, associations, ministères, discutent sur ce sujet. Les membres de la communauté restent-ils en France ? Optent-ils plutôt pour un départ vers d'autres pays, comme le Canada et l'Allemagne? Est-ce la situation sécuritaire en Israël qui les fait hésiter-en gros, les attentats- ou les problèmes d’intégration ? Est-ce un ralentissement temporaire ou qui va durer ?

Une chose est sûre: il faut absolument aider à l'intégration dans le monde du travail des immigrants de France. Il suffit de lire l'article du CCLJ, pour voir l'importance demesurée des call-centers et les pratiques douteuses de certains de ces centres.Mais les olim qui parlent mal l’hébreu n'ont guère d'autres débouchés.

Et pour revenir à l’année 2015 : où donc se sont implantés les immigrants de France de cette année là ? Selon le bureau des statistiques,plus de la moitié se sont répartis dans ce qui est défini comme la région centre et Tel-Aviv. Plus de 1000 se sont dirigés vers le sud du pays et a peu prés autant vers Jérusalem. Et pour ce qui nous concerne, soit la région nord ? 41  personnes en tout et pour tout se sont dirigées vers cette région! Elles ont tenu compagnie a 20 Anglais et 0 italiens (chiffres pour les olim d'Europe occidentale). Pendant ce temps , plus de 1000 Ukrainiens et la moitié de ce chiffre de Russes s'installaient dans cette région-sans compter la ville de Haifa, qui a drainé elle aussi un nombre important d'immigrants de l'ex-URSS.

En conclusion : l'intégration économique des olim reste à faire, et leur répartition dans tout Israël est a revoir.

 

 

Cinema : "Samba" à Akko

Cycle du Cinéma français

 

L’Institut Français de Haïfa, la mairie d'Akko

et l'Institut Universitaire Galil Hamaaravi

vous invitent à une soirée cinéma, animée par Claude LEVY,

le lundi 4 juillet 2016 à 18h30, à l’auditorium de l’Institut Galil Hamaravi d'Akko,

au cours de laquelle sera projeté le film français sous-titré en hébreu:

"Samba"

De : Eric Tolédano et Olivier Nakache

Avec: Omar Sy, Charlotte Gainsbourg, Tahar Rahim

Entrée libre, collation

 

Synopsis

Samba, sénégalais en France depuis 10 ans, collectionne les petits boulots ; Alice est une cadre supérieure épuisée par un burn out. Lui essaye par tous les moyens d'obtenir ses papiers, alors qu'elle tente de se reconstruire par le bénévolat dans une association. Chacun cherche à sortir de son impasse jusqu'au jour où leurs destins se croisent... Entre humour et émotion, leur histoire se fraye un autre chemin vers le bonheur. Et si la vie avait plus d'imagination qu'eux ?

Shouli Rand au Festival "Lo ba shamaim"

 

Dans le cadre du festival "Lo bashamaim",- festival dont nous n'avons pas parlé jusqu'ici, car il est composé surtout de conférences en hébreu et par là peu accessibles aux francophones- le chanteur Shouli Rand se produit le 4 juillet 2016, 21H00-22H30, dans la cour de Tel-Hai.

Prix du billet : 70 shekels.

 Shouli Rand s'inspire des chansons de Meir Ariel. C'est un baal tchouva (il a fait un retour à la religion juive) et il chante accompagné de plusieurs musiciens, qui jouent de l’accordéon, de la contrebasse, de la guitare et d'autres instruments. Réservation des billets  avant le spectacle ici, sinon le jour du spectacle à la caisse de l'institut universitaire Tel-Hai.

Shouli Rand est né en 1962. Il est  acteur,  metteur en scène, scénariste, musicien et compositeur en plus d’être chanteur. Né à Bne Brak dans un milieu d'intellectuels religieux, il s'est détourné de la religion à l'age de 18 ans et a travaillé comme acteur, avant d'y revenir et de se joindre au courant ultra-orthodoxe Breslav. Il a écrit le scénario du film Ushpizim qui a été remarqué et a montré l'entrée du cinéma religieux dans le cinéma israélien.

Ecoutez le dans une autre chanson :

 

 

Allez danser au bal du 14 juillet !

Bal 14 juillet 

L’Ambassade de France et l’Institut français vous invitent à célébrer le 14 juillet en musique : venez danser et faire la fête  dans la ville basse de Haïfa.

 

A partir de 19h dans la ville basse de Haïfa, le Consulat Général de France et l’Institut français de Haïfa joignent leurs efforts pour célébrer la fête nationale française avec également une grande fête de rue « à la française » animée par le groupe Diamond’s jusqu’à 23h. La rue Hanamal dans la ville basse deviendra piétonne le temps d’une soirée et sera jalonnée de nombreuses attractions de rue, des stands gastronomiques et des projections sur écrans géants. La fête se conclura par un grand feu d’artifice. Au cours de la soirée, Yona Yahav, maire de la municipalité de Haïfa, et Catherine Crosnier, Consule Générale de France à Haïfa, feront une allocution.

Venez écouter Ethnix !

 

Ethnix chante "Ahavat hinam", paroles et musique de Zeev Nehama

Jeudi 14 juillet 2016, si vous n'allez pas danser à Haifa au bal de l'Institut français, vous avez une possibilité de rattrapage en allant écouter le célèbre groupe Ethnix , qui se produira dans le vignoble Harei Galil, au kibboutz Yron, en Haute Galilée. Spectacle dans le cadre du festival Kol hamouzika.

Ouverture des portes : 19H30, spectacle :21H00.

Prix du billet ;109 shekels pour un achat à l'avance et 129 shekels le jour du spectacle.

Pour les billets, c'est ici.

Ethnix est un groupe en activité depuis 1989. Il est passé par diverses phases : rock, puis musique orientale, puis retour au rock.

Un peu de nostalgie en écoutant "Jessica", elue chanson de l'annee en 1993:

 

 

 

Le spectacle est en plein air.Plus de renseignements au 04 6816481

Vous êtes le 447308ème visiteur