femmes

Les partis politiques et les femmes

Les élections en Israël pour le Parlement (Knesset) approchent - c'est pour le mois de janvier 2013- et les partis politiques ont transmis leurs listes de candidats.

Un journal saoudien Al-Arabiyah on line a relevé que parmi les candidats se trouvaient plusieurs femmes intéressantes, et le journal israélien Yediot akharonot a relaye ce point de vue.

Qu'en est-il exactement ? Qui sont ces députées, ex-députées et futures députées ?

D'abord celles qui s'en vont et ne se représentent pas :

anastasia-mikhaeli.jpgAnastasia Mikhaeli. La jolie députée du parti Israel Beitenou ne se représente pas, et part s'occuper de ses huit enfants.

Certes, elle était décorative, mais son action n’était pas très diplomatique : elle a envoyé un verre d'eau sur un député, et a failli se crêper le chignon avec une députée arabe.

Les femmes chefs de partis : pas moins de trois femmes dirigent des partis, dont deux partis importants : le parti travailliste (Avoda) et Tnouah, le mouvement créé récemment par Tsipi Livni.

tsipi-livni.jpgsheli-avoda.jpgzehava-galon.jpg

Les trois têtes de listes, de gauche a droite, Tsipi Livni, Shelli Yekhimovitz, Zehava Galon.

Tsipi Livni autrefois membre du parti de droite Likoud, puis du parti centriste Kadimah, a quitte ce dernier parti pour former sa propre liste. Si elle a fait ses preuves en tant que ministre des affaires étrangères, elle n'a pas réussi a constituer un gouvernement lors des dernières élections et elle avait du céder la place au Premier Ministre actuel.

Shelli Yekhimovitz s'est fait connaitre comme présentatrice de télévision avant de s'engager en politique.Parvenue rapidement a la tête de Avoda, et devenue chef de l'opposition dans le parlement actuel,elle essaie de remettre d'aplomb le parti travailliste en perte de vitesse depuis quelques années.

Zehava Galon est parvenue a la tête du parti d’extrême gauche Meretz, relativement récemment, mais elle siège a la Knesset depuis 1999.

Les femmes candidates :

sofia-landover-1.jpgtsipi-hovolely-1.jpgorly-levy-1.jpg

Sofia Landover, Tsipi Hovotely, Orly Levy-Aboukssis, pour Israël Beitenou-Likoud

On s'est étonné que le parti au  pouvoir Likoud, qui sera probablement encore au  pouvoir aux prochaines élections,et qui s'est allie au parti plus a droite Israël Beitenou n'ait pas nomme de femmes dans les 10 premiers noms de sa liste.

Cela a été corrige en mettant Sofia Landover, d’Israël Beitenou, actuelle ministre de l’intégration en dixième position, parmi les autres candidats, on note la présence en bonnes places (15eme et 16eme place)de Tsipi Hovotely, âgée de 34 ans et de Orly Levy Aboukssis.

Avoda a parmi ses candidats une placée en quatrième position, Meirav Mikhaeli, une nouvelle venue Stav Shaffir, qui a participe aux mouvements contestataires contre la vie chère, et une candidate arabe, Nadia Hilo.

michaeli-avoda-1.jpgstav-shaffir-avoda-1.jpgnadia-hilo-1.jpg

Meirav Mikhaeli, Stav Shaffir, Nadia Hilo pour Avoda

Kadima, mené par l'ancien chef d'etat-major Chaoul Mofaz, comprend dans sa liste très restreinte - il a enregistre la défection vers d'autres partis de plusieurs de ses membres- une candidate, Ronit Tiroch.

Tnouah, en plus de sa chef Tsipi Livni, comprend deux femmes, dont Orit Zouaretz, qui est députée dans le parlement actuel.

Yesh Atid, nouveau parti centriste créé par le journaliste Yair Lapid, a intégré plusieurs femmes dans sa liste, dont Yael Guerman en troisième position.

Le parti religieux sioniste Habait hayehoudit comprend une candidate, Ayelet Shaked.

Le parti arabe Balad a une candidate Hanin Zouabi, qui siège dans l'actuelle Knesset, et qui s'est attirée la colère de nombreux Israéliens pour sa participation dans la flottille pour Gaza, de triste mémoire. Des essais pour l’empêcher de se représenter sont faits, probablement sans succès.

zuaretz-orit-s.jpgyael-german.jpgzuabi-hanin-s.jpgayelet-shaked.jpg

Orit Zouaretz,Yael Guerman, Hanin Zouabiת, Ayelet Shaked

Enfin les partis religieux orthodoxes n'ont aucune candidat députée, que ce soit le Shas, qui présente quand meme 15 candidats !, Yahdout hatorah, 6 candidats, et le nouveau parti d'Amsallem, 3 candidats. Hou ! le bonnet d’ânes pour eux !

ane-1.jpg