nourriture

Que mangeaient les anciens habitants de la Galilée ?

Ahihoud 

D'après un article paru dans Haaretz et une publication de l’Autorité israélienne des Antiquités.

Des fouilles menées sur le site de Ahihoud, en Galilée occidentale, ont amené à la découverte de puits remplis de graines. Ces découvertes nous renseignent sur les habitudes alimentaires des hommes qui vivaient au néolithique en Galilée il y a 12 000 années.Les graines, en bon état de conservation, sont séparées de leur enveloppe. Ce sont des légumineuses, des fèves, des lentilles, des pois chiches- qui servent aujourd'hui à la confection du houmous, ce plat populaire- Les graines sont toutes plus ou moins de la même taille, ce qui signale une agriculture organisée. Leur stockage servait à l'alimentation, et aussi à la plantation en vue de futures récoltes.

Selon les chercheurs, malgré l'importance actuelle des céréales dans l'alimentation, les découvertes montrent que ce sont les légumineuses qui ont été domestiquées en premier à l'ouest du Jourdain.

Que mangent les Israeliens pour Rosh Hashana ?

rimon.jpgQue vont manger les Israéliens pendant les fetes de Rosh Hashana, le nouvel an juif ?

Le ministère de l'agriculture donne un résumé de la consommation pendant les fêtes :

Poissons - (éh oui, la carpe farcie se porte bien). L'Israélien consomme 11kg de poissons en moyenne par an.Pendant le mois de Tichri -du Nouvel an- sa consommation de poissons est multipliée par deux. et est de 1,8 kg par personne.

Miel : 50 % des besoins annuels de miel sont couverts pendant les fêtes, c'est-a-dire, 300 grammes par personne, ou 2000 tonnes au total pendant cette période.

Pommes : En 2011, l'Israélien a consommé 125 pommes dans l'année, ce qui est déjà beaucoup, l'augmentation pendant les fêtes n'est pas énorme.

Grenades : elles continuent d'être en vogue. Cette année, 4000 dounams plantés récemment de pieds de grenades commencent à donner des fruits. Ces trois dernières années, la production de grenades a monté de 12,5%> Pendant les fêtes, les Israéliens dévorent 6000 tonnes de grenades, sur une consommation annuelle de 14 000 tonnes.