salaire minimum

Quelques avantages sociaux

D’après le site Israelvalley

 

Bonne nouvelle pour les salaries israeliens, enfin ! Ils benefieciront d'ameliorations dans deux domaines, celui des conges payes, et celui du salire minimum :

ALLONGEMENT DES CONGÉS PAYÉS

Vacances

C’est jeudi dernier que le ministre démissionnaire de l’Économie Arie Derhy, le dirigeant de la Histadrout et le chef du Patronat, ont signé une nouvelle convention collective : celle-ci prévoit le relèvement de la durée minimale des congés payés qui est aujourd’hui de 10 jours. Le 1er juillet 2016, les salariés israéliens bénéficieront d’au moins 11 jours de congés payés par an. En janvier 2017, le nombre minimal de jours de congés payés passera à 12 jours.

RELÈVEMENT DU SALAIRE MINIMUM

Salaire

Vendredi dernier, c’est le ministre des Finances Kahlon qui a avalisé le relèvement du salaire minimum ; celui-ci passera à 5.300 shekels à compter du 1er décembre 2017 (1.230 euros au cours actuel). L’accord a été paraphé par les syndicats et le patronat. Aujourd’hui, le salaire minimum est fixé à 4.650 shekels. Selon l’accord tripartite signé en avril dernier, le salaire minimum sera relevé à 4.825 shekels en août 2016 et à 5.000 shekels en janvier 2017. Désormais, une nouvelle augmentation est prévue à 5.300 shekels pour la fin 2017.

Le salaire minimum israélien est bas, alors que le coût de la vie ne cesse de monter. Cette augmentation est donc la bienvenue, même, si, selon Israelvalley, elle n'est due qu'à une rivalité entre les ministres Kahlon et Dehy, soucieux chacun de montrer qu'ils "font du social".

ET LE GAZ ?

Gaz naturel

On se demande surtout si ce n'est pas plutôt pour faire passer la pilule amère du gaz naturel, découvert au large des côtes israéliennes, et dont les bénéfices de l'exploitation iront à des entrepreneurs privés, et non à l'ensemble du pays. Quel dommage !