Bonne année pour les fouilles

 L'autorite des Antiquites a fait son bilan pour l'année 2009-2010 .

Selon le site internet Mynet, ça a été une bonne année pour les fouilles archéologiques en Galilée. De nouvelles découvertes ont eu lieu.

 A Carmiel, dans le quartier en construction situé sur la colline de Macosh, on a mis a jour des tours d'observation datant de l'époque romaine byzantine (du troisième au septième siècle de l'ère commune). Elles étaient installées en terrain agricole et les agriculteurs venaient y dormir pour prévenir les vols. Rien de nouveau sous le soleil !

 

Ruines pres de la riviere Tsipori

A côté du kibboutz Yassour, sur l'emplacement où doit se construire un poulailler, les fouilles ont mis en évidence des restes d'époque préhistorique. Il y a 8000 ans, à moins d'un mètre sous terre, il y avait là une industrie de la pierre. La pierre était aiguisée pour faire des couteaux et des haches.

Dans le village  de Nahef, près de Carmiel, ont été découverts les restes luxueux d'un établissement de bains, datant du sixième ou septième siècle de notre ère . Etablissement luxueux, dont on ne sait s'il faisait partie d'une villa privée, ou s'il était ouvert au public. 

A Acco (Saint-Jean d'Acre), la ville s'était aggrandie à l'époque des Croisés. Après la prise de Jérusalem par les musulmans, Acre était devenue la capitale des Croisés, et des nouveaux quartiers s'y étaient édifiés en dehors des remparts. Au nord de la ville se trouvait Mont Mizar. Près d'un parking en construction près de l'hôtel des Chevaliers, des restes d'un système d'adduction des eaux a été exhumé. Les eaux venaient d'une rivière près de Cabri et étaient acheminées par des conduites en terre cuite. Le système a été construit sous El Guizar, au dix-huitième siècle, à l'aide d'ingénieurs français, puis détruite par d'autres Français, lors du siège d'Acco par Napoleon !

Ensuite fut construit l'aqueduc ottoman dont on voit encore les restes près de Regba et Lohamei Haguettaot.

Plus au sud, près de Tsippori, l'Autorite des Antiquites a mis a jour les ruines d'une localité inconnue jusqu'à ce jour. Lors de travaux pour le pavage d'une route, le conseil régional de l'Emek Yezreel a trouvé dans le village de Sawouad Khamairia des traces d'occupation de deux époques différentes : première occupation du quatrième siècle avant notre ère, puis abandon au deuxième siècle de notre ère, puis renouveau de l'occupation vers 1400-1500 avant abandon définitif.

En conclusion une bonne année pour l'archéologie en Galilée et dans le nord, et il ne faut pas oublier non plus que les sites deja fouillés n'ont pas subi de déprédations cette année.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau