Bilan des élections municipales

elections-municipales-hertzliyah.jpg

Le temps est venu de faire un bilan des élections municipales en Israël, qui se sont déroulées en deux tours, le 22 octobre et le 5 novembre. Ces élections ont été marquées par un taux élevé d'abstentions, s’élevant à la moitie des inscrits, traduisant un désintérêt des administrés, qui soupçonnent beaucoup d’élus de corruption.Il n'y a que dans le secteur arabe que les élections ont été animées.

Le système israélien organise deux votes, l'un pour le maire, l'autre, de liste, pour les conseillers municipaux. Il suffit d'avoir 40% des voix pour être élu maire, ce qui fait que le nombre de deuxième tour  est limité. Seules 38 municipalités ont dû organiser un deuxième tour.

Les résultats :

-Seules trois femmes ont été élues maire, hou la honte ! Parmi elles, la maire de Netanyah, Myriam Feirberg, bien connue de la population francophone de la ville.

- Trois maires soupçonnés de corruption se sont néanmoins présentés,à la grande colère de la Cour Suprême, et ont été réélus, ce qui est un désaveu cinglant de la part des électeurs du système judiciaire. Parmi ces personnes, dans notre région,Shimon Gafsou a été réélu à la mairie de Nazareth Ilit. A Nazareth (la ville arabe), la députée contestée Hanin Zouabi a perdu son pari, et n'a recueilli que 10% des voix. Elle s’était tristement illustrée en participant à la flottille du Marmara vers Gaza.

- On note une très grande stabilité, les mêmes maires étant réélus pour une nouvelle période. Les grandes villes du pays : Jérusalem, Tel-Aviv, Haifa, Beer-Sheva, ont toutes réélu leur maire.

C'est le maire de Beer-Sheva. Robik Danilovitz, qui gagné la coupe du nombre de votes, avec 92 % des électeurs qui ont vote pour lui ! Quant a Tel-Aviv, les électeurs ont vote pour la quatrième fois pour Ron Houldai.

En ce qui concerne les localités du nord d’Israël, la plupart des maires ont été réélus, : à Tsfat (Safed),  Akko (Acre), où le maire Shimon Lancry  avait réchappé de justesse de justesse à la mort après une attaque à main armée,  Carmiel, Yokneam, Schlomi, etc.. A Nahariyah le maire  Jacky Sebag a été réélu avec une faible majorité de 42%, tandis qu'a Maalot-Tahshiha, Schlomoh Bohbot est réélu pour la énième fois.

A Afoula et  Kiryat-Schmoneh, un deuxième tour a été nécessaire, tandis qu'à Beit-Shean,un renversement s'est produit, le maire sortant, de la famille de David Lévy, ancien ministre, n'ayant pas été réélu.

Beaucoup de maires des petites localités du nord sont d'origine marocaine, ce qui va a l'encontre des idées communes supposant des préjugés à l’égard de cette communauté.

Elections 2013 maires

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau