Démocratie israélienne et délégitimation

1 4 

"Le temps parallele" la piece qui a declenche la contreverse 

En Israel, la lutte contre le boycott de BDS et la delegitimation de l'Etat sont a l'ordre du jour. Ce sont les paroles du directeur d'Orange,tout pret a ceder aux pressions d'associations musulmannes en Egypte et a cesser la cooperation avec Israel, qui ont remis le probleme a l'ordre du jour.

Mais qu'en est-il en Israel meme?

Un examen rapide montre que s'y posent les memes problemes que dans les pays occidentaux.

Par exemple, a Haifa, le theatre en langue arabe Al Midan, a mis a son programme "le temps parallele", une piece fondee sur un recit ecrit par un prisonnier qui purge une longue peine en ce moment.Or ce prisonnier est un terroriste qui a tue le soldat Moshe Tamam en 1984. La famille du soldat mort a appris par hasard qu'une piece etait donne glorifiant le meurtrier de leur proche et elle est intervenue pour que le theatre ne soit plus subventionne.

Moshe tamam

Moshe Tamam

Dans un premier temps, une commission de la culture s'est reunie et a juge que la piece ne posait pas de problemes, mais ensuite, le ministre de l'education Naphtali Bennet, est intervenu et a declare que la piece ne pouvait recevoir de subventions, declenchant une tempete chez les artistes, qui protestent contre cette atteinte a la liberte d'expression.

 Le probleme de la liberte d'expression et de ses limites est bien connu en Occident.On pense par exemple aux spectacles de Dieudonne.

Un autre aspect de la question BDS a ete souleve par le journal Yediot Akharonot. Dans un article, il expliquait que pendant qu'en Israel on fulminait contre cette association dont le but de clare est le boycott sur Israel "a cause des colonies" et le but mal cache est la destruction complete du pays, un des dirigeants de BDS, vivait tranquillement en Israel avec sa femme. Il s'agit d'Omer Bargouti-seulement un lien familial lointain avec Marwan Bargouti,le dirigeant emprisonne du Fatah- qui est inscrit comme habitant a Akko avec sa femme, une arabe israelienne professeur d'education sexuelle.Il est diplome de l'universite de Tel-Aviv, ce qui est paradoxal quand on pense qu'il appelle au boycott des universites israeliennes. Dans ses presentations a l'etranger, il pretend habiter Ramallah...

BDS theatre Al Midan

Commentaires (1)

shakinnir
  • 1. shakinnir (site web) | dimanche, 14 Juin 2015

La Démocratie est fondée sur le droit d’expression et la liberté de penser
Cependant cela ne comprend pas l’obligation pour la majorité de financer de soutenir ou de diffuser les credos contraires aux siens à ses frais ou aux frais de la majorité en particulier devant des publics enfantins ou dans le cadre des programmes d’education nationale Aussi nous nous sentons obligé de soutenir la position de la Ministre Miri Reguev

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau