Arnaud Ehrenstein

Arnaud Ehrenstein

 

Arnaud et Yaffit Ehrenstein

 

 

Cette fois-ci ce portrait ne concerne pas une chanteuse ou un acteur, une vedette du show-business, mais un citoyen ordinaire, qui a vécu une histoire dramatique.

Le nom d'Arnaud Ehrenstein est revenu dans les médias lors de l'attentat d'Itamar, car il y avait des points communs : un attentat, une famille détruite, des personnes d'origine française,

Voici un résumé de ce qu'on a pu lire :

Arnaud est venu enfant en Israël, avec ses parents et sa sœur, à Carmiel, Après l'armée, il se marie avec Yafit, et a deux petites filles, de deux ans et demi et quatre mois, lors de l'attentat en 2002.

La famille vit a Mecora, une implantation de la vallée du Jourdain, et Arnaud fait partie de la sécurité du village.

Le jour de l'attentat, en août 2002, au moment où il gare sa voiture, il apprend par téléphone qu'il y a eu une infiltration dans le village et il aperçoit une silhouette et comprend tout de suite qu'il s'agit d'un terroriste. Il n'a pas d'armes, et le terroriste tire 8 fois des balles de parabellum, le blessant gravement aux poumons au premier tir, puis le blessant sur le haut du corps. Il s'effondre sur le volant et voit le terroriste s'approcher pour lui porter le coup de grâce, Au dernier moment, le terroriste se retourne.

La femme d'Arnaud, Yaffit, a entendu les tirs. Après avoir hâtivement recouvert les deux bébés avec des coussins, elle est sortie de la maison avec l'arme d'Arnaud, un M16, mais quand elle voit le terroriste si près de son mari, elle hésite à tirer.  Le terroriste lui prend son arme et tire sur elle, Yaffit s'effondre morte, et le terroriste entre dans le salon, tire au hasard dans la maison, il ne voit pas les deux enfants, qui s'en sortent indemnes par miracle.

Alertés , les soldats arrivent et abattent le terroriste lors d'un échange de coups de feu, personne ne s'occupe d'Arnaud, qu'on croit mort dans sa voiture, et on mène une battue au cas où d'autres terroristes se seraient infiltrés.

Quand enfin on s'occupe d'Arnaud, il a perdu beaucoup de sang, et son cas paraît désespéré au chirurgien qui vient l'opérer. On arrive à stabiliser son état après deux ou trois morts cliniques. Il est considéré comme un miracle médical. Ensuite, il reste à l'hôpital, endormi la plupart du temps et passe plusieurs opérations, Un jour, un psychiatre et une assistante sociale lui apprennent la vérité ; sa femme est morte, mais ses deux filles sont vivantes. Il entend la voix de sa fille ainée au téléphone, et comprend alors qu'il doit se battre pour guérir, sortir de l'hôpital et s'occuper de ses filles.

Après le miracle de la survie, c'est une guérison inespérée qui l'attend : les médecins pensent un moment l'amputer du bras, mais il le conserve et parvient même à récupérer la motricité perdue. Il sort de l'hôpital plus tôt que prévu et s'installe avec les deux enfants dans un kibboutz du Néguev, où ses parents viennent le rejoindre.

Des baby-sitters viennent garder les deux filles de temps en temps, et ainsi Arnaud se remarie avec Inbal, avec qui il a deux garçons,

La famille, avec les 4 enfants, s'installe dans le nord en Galilée, et Arnaud ouvre un garage de réparation des 4X4.

C'est un exemple de foi dans la vie et de courage pour reprendre une vie normale. Qui devinerait, en voyant cette famille ordinaire, par quelles épreuves elle est passée ? La réponse au terrorisme, pour Arnaud, a été de reconstruire une famille.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau